Visionnaire extra-lucide ?

Dans Mythologies (Seuil, 1957), Roland Barthes écrit :

« […] une de nos servitudes majeures : le divorce accablant de la mythologie et de la connaissance. La science va vite et droit en son chemin ; mais les représentations collectives ne suivent pas, elles sont des siècles en arrière, maintenues stagnantes dans l’erreur par le pouvoir, la grande presse et les valeurs d’ordre »

Il y a plus de soixante ans que cette phrase et cette vision ont été écrites. Peux-t-on en nier le réalisme aujourd’hui ? C’est tellement vrai et bien d-écrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *